Le bon conseil au bon moment

La fusion des Instances en marche !

Chers élus, vous avez été nombreux à participer à notre sondage sur la mise en place du Comité Social et Economique (CSE). Sur un échantillon de près de 800 Instances Représentatives du Personnel interrogés, les résultats obtenus sont éloquents ! En quelques mots : le CSE est encore trop peu abordé dans les entreprises et pourtant il inquiète.

Pour plus d’1/3 des répondants, le sujet n’est tout simplement pas abordé et pour le second tiers, les élus se renseignent mais rien n’est engagé réellement dans l’entreprise. Rappelons tout de même que d’ici le 31 décembre 2019, toute entreprise de plus de 11 salariés devra avoir fait le pas du CSE !

Par ailleurs, cette refonte à venir du dialogue social suscite de nombreuses appréhensions. 43% des élus indiquent que la mise en place du CSE va complexifier leurs missions et 33% soulignent les difficultés que pourront rencontrer certains d’entre eux à retrouver des mandats.

Une clé de compréhension de cette prudence et de ces inquiétudes peut être le parcours cahoteux et complexe des textes législatifs et réglementaires associés à cette réforme. Mais depuis le 31 mars 2018, date de la publication de la loi de ratification des ordonnances, nous disposons de tous les éléments nécessaires à amorcer une réflexion de fond sur le sujet et ainsi relever le défi du CSE !

31% d’entre vous ont plébiscité la formation comme mesure d’accompagnement nécessaire dans cette période charnière. Alors n’hésitez plus et contactez-nous pour reprendre les rênes du changement.

Pour plus de résultats, voici le lien vers notre synthèse :